Pour les Animaux, les Etres Humains & la Planète 
line decor
  
line decor
       


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   

POLLUTION A GRANDE ECHELLE... !

 

En France, les animaux d'élevages produisent environ 300 millions de tonnes d'excréments chaque année ! Et au niveau mondial, les déjections animales s'élèvent à 13 milliards de tonnes par an !

 

POLLUTION DE LA TERRE, DE L'AIR, DE L'EAU...

Ces énormes quantités d'excréments sont à l'origine de pollutions massives de la terre, de l'air, des nappes phréatiques, des sources, des rivières, des littoraux...

Par exemple, on a calculé que les élevages des Etats-Unis produisent environ 30 fois plus d'excréments que les humains ! Et alors qu'il existe des systèmes complexes pour collecter et traiter les déchets humains, il n'existe rien de tel pour les élevages. En conséquence, la plupart de ces déjections vont directement à l'eau ! Ce qui cause de graves dégradations environnementales...

En France, l'une des régions les plus touchées par cette pollution est la Bretagne, où dans les 30 dernières années, la pollution moyenne des rivières a été multipliée par 7 ! La population d’animaux d’élevage (porcs, bovins, volailles) en Bretagne représente l’équivalent (au minimum) de la pollution organique de 60 millions d’habitants, soit les excréments de la population française répandus sans traitement sur le sol breton !! (Voir les sites internet de : "Eau et Rivières de Bretagne" et "Les Verts de Bretagne").

L’élevage fait partie des plus importantes sources de pollution de l’eau et de la terre, du fait des nitrates et du phosphore provenant du ruissellement des boues et de l’ensilage, et de l’utilisation de fertilisants azotés. La pollution par les lisiers fait qu'en Bretagne, un Breton sur deux ne boit plus d'eau du robinet !

Par ailleurs, on observe également l’accumulation de métaux lourds dans les sols (cuivre, zinc, sélénium, cobalt, arsenic, fer, manganèse...), qui proviennent de l’alimentation des animaux d’élevage et des résidus d’antibiotiques utilisés contre les infections ou pour favoriser leur croissance, et qui pour la plupart, sont excrétés et viennent polluer l’environnement... Ainsi, le bétail joue un rôle majeur dans la perte de biodiversité par la charge en pesticides, antibiotiques, et métaux lourds notamment !

Selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’élevage est aussi responsable de 64% des émissions d’ammoniaque, qui contribue aux pluies acides. L'ammoniaque est en effet l'une des causes principales des pluies acides qui abîment les arbres, acidifient les sols, les lacs et les cours d'eau, et nuisent à la biodiversité...

En plus de tous les problèmes environnementaux causés par les déchets des animaux d'élevages, cette pollution de l'eau (que nous buvons, et avec laquelle nous nous lavons), de l'air (que nous respirons) et de la terre, peut aussi provoquer de graves problèmes de santé pour les êtres humains...

 

ET L'AQUACULTURE... C'EST PAS MIEUX !

L’aquaculture utilise des produits chimiques, des engrais, des antibiotiques, qui sont nocifs, et pourtant les contrôles sont très limités ! Comme le souligne l'Institut Français de l'Environnement : « Les élevages piscicoles ne sont pas sans conséquence pour l’environnement : ils peuvent être à l’origine d’une pollution des eaux (germes fécaux, antibiotiques), d’apports de nutriments, d’une pollution génétique des populations sauvages par les espèces d’élevage, d’une dissémination de maladies et de parasites (tiques de mer chez le saumon, par exemple) ».

Il faut savoir que les élevages de poissons produisent eux aussi d'énormes quantités de déchets. Par exemple, selon les chiffres du Réseau Cétacés (« Océans en péril : devenons des consommateurs responsables ! »), l’aquaculture de saumons en Écosse rejette chaque jour autant de déjections que les 600 000 habitants d’Édimbourg ! »...


 

Sources : Site internet de GoVeg.com : "Pollution" ; Association Végétarienne de France : "Notre consommation : quelles conséquences pour l’environnement ?"

 

Cliquez sur les titres ci-dessous pour accéder aux articles expliquant pourquoi être végétarien, végétalien ou vegan permet de préserver l'environnement :

  1. Effet de serre et réchauffement climatique !
  2. Pollution à grande échelle !
  3. Gaspillage de l'eau !
  4. Déforestations massives, gaspillages des terres, OGMs...
  5. Conclusion : Le véganisme... c'est vraiment bon pour la planète !

RETOUR PAGE PLANETE