Pour les Animaux, les Etres Humains & la Planète 
line decor
  
line decor
       

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 


   

Et les poissons ?...

 

Les grands oubliés de la cause animale... Les poissons sont pourtant eux aussi des êtres sensibles, qui souffrent. Pour s'en convaincre, il suffit d'observer un poisson qui vient d'être pêché, étouffer, suffoquer, se débattre et agoniser sur la berge... On ne peut s'y tromper ! Et c'est maintenant aussi prouvé scientifiquement, notamment avec les recherches dirigées par le Dr Lynne Sneddon, au Roslin Institute de l’université d’Edimbourg. Les poissons ont en effet sur la tête des capteurs de nociception, des récepteurs sensibles à la douleur, identiques à ceux des humains, des mammifères, des oiseaux et des amphibiens.

Alors oui, on ne peut plus le nier, les poissons souffrent... !!!

 

Les poissons sont victimes de plusieurs types d'exploitation, causes d'immenses souffrances et d'exterminations massives :

 

  • La pêche au large : Pêchés par milliards, les poissons se retrouvent prisonniers et comprimés dans d'immenses filets, et la plupart meurent dans de grandes souffrances, par écrasement et suffocation. Les frottements mettent leur flancs à vif, et la décompression fait éclater leur vessie natatoire, sortir leurs yeux des orbites, l'oesophage et l'estomac de la bouche... Et beaucoup sont vidés alors qu'ils sont encore vivants !...
  • L'élevage : Les poissons sont entassés dans des espaces extrêmement réduits, et surnagent dans un immense stress et sans aucune possibilité de vivre selon leurs besoins physiologiques de base. La promiscuité et la pollution que ces élevages génèrent créent de nombreuses maladies, et les poissons sont gavés de médicaments et d'antibiotiques, qui se retrouvent dans l'alimentation des humains...
  • La pêche de loisir : Les hameçons perforent les chairs, et la douleur est si vive que les poissons se débattent désespéremment. Puis ils meurent doucement par suffocation, ou bien sont rejetés dans l'eau, souvent avec l'hameçon coincé dans la bouche ou dans le ventre, et mettent longtemps à mourir dans la douleur... Les pêcheurs du dimanche n'ont pas encore conscience du mal qu'ils font et des souffrances qu'ils infligent...
  • Et les "crustacés" ou "fruits de mer" : Entassés vivants les uns sur les autres, les crabes, homards, écrevisses, langoustes, langoustines et autres pauvres créatures de la mer souffrent d'abord du confinement. Mais le pire est encore à venir... lorsqu'ils sont ébouillantés vivants...

 

Contrairement à ce que l'on croit, le poisson n'est pas bon pour la santé : la plupart des poissons font en effet partie des aliments les plus pollués, notamment par le mercure et autres métaux lourds (qui se lient étroitement aux protéines des tissus des poissons), ainsi que par les dioxines, et par le PCB et autres insecticides... Ces polluants empoisonnent l'organisme et peuvent, chez les enfants en bas âge, affecter gravement le développement du cerveau !!

 

DES ALTERNATIVES EXISTENT... ON PEUT FAIRE LE CHOIX DE LA COMPASSION :

La solution, c'est d'arrêter de consommer du poisson, et de le remplacer par des protéines végétales, et par des huiles végétales (comme par exemple l'huile de lin, de noix, ou de colza) pour les Omégas 3 !

 

Cliquez sur les titres ci-dessous pour accéder aux articles concernant la souffrance du peuple animal sur notre planète :

  1. Expérimentation animale (et méthodes de substitution éthiques et plus fiables)

 

RETOUR PAGE ANIMAUX