Pour les Animaux, les Etres Humains & la Planète 
line decor
  
line decor
       


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   

GASPILLAGE DE L'EAU... !

 

 

Si vous êtes végétarien, végétalien ou vegan, et que vous laissiez couler l'eau dans votre douche 24h/24h et 365 jours sur 365... vous consommeriez toujours beaucoup moins d'eau qu'un mangeur de viande (et même si celui-ci ne prenait pas de douches du tout... !!)

 

ENORMES GASPILLAGES D'EAU...

L'eau est une ressource précieuse... et de plus en plus rare ! Le manque d'eau est l'un des problèmes les plus préoccupants actuellement, à tel point quà l'occasion de la Journée Mondiale de l'Environnement en 2003, le Directeur Général de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), M. Jacques Diouf, a lancé un appel à la communauté internationale pour "contribuer à la sauvegarde de la source de la sécurité alimentaire de notre planète", c'est-à-dire l'eau !

Contrairement à ce que l'on croit souvent, les dépenses d'eau pour les usages domestiques sont très faibles (5,6%) comparées aux dépenses pour l'industrie (23,4%), et surtout pour l'agriculture (71%) ! Et la FAO explique que "Au gobal, en additionnant les effets des différents maillons de la chaîne de production, le secteur de l'élevage a un énorme impact sur l'utilisation et la qualité de l'eau, sur l'hydrologie et les écosystèmes aquatiques" (FAO, Livestock's Long Shadow, 2006, p.167)

En effet, entre l'eau utilisée pour l'irrigation des cultures destinées à la nourriture du bétail, l'eau pour boire fournie aux milliards d'animaux élevés chaque année, et l'eau utilisée chaque jour pour le nettoyage des déjections dans les élevages industriels, les camions de transports et les abattoirs... l'impact de l'élevage industriel sur nos précieuses ressources en eau est réellement colossal ! Sans parler de l'énorme pollution de l'eau et des nappes phréatiques à cause de l'élevage !

Au cours d'un atelier de travail de l'OCDE, en 1997, les experts de la FAO donnaient comme quantité d'eau nécessaire à la production d'1 kg d'aliments :

  • Légumes, céréales, légumineuses : de 500 litres à 2.000 litres
  • Viande de boeuf : de 20.000 à 100.000 litres !!

Et pendant que des millions de personnes sur la terre souffrent de la sécheresse et du manque d'eau, la plupart des ressources en eau dans le monde sont tranquillement détournées et gaspillées dans l'élevage des animaux pour la nourriture des pays "développés"... !!

Selon les estimations de la FAO, pour l'alimentation standard d'un "Français moyen", la nourriture produite, par personne et par jour, nécessite environ 9.000 litres d'eau !! Et si pendant une seule journée une personne choisit de passer d'une alimentation standard (omnivore) à une alimentation végétalienne, cette personne n'utiliserait que 3.600 litres d'eau pour sa nourriture, soit une économie de 5.400 L d'eau (l'équivalent d'une bonne centaine de douches !) et ce, EN UNE SEULE JOURNEE !!

Pourtant, malgré les conférences et les multiples références depuis le début des années 90 sur le gaspillage d'eau entraîné par l'élevage et l'alimentation carnée, le message destiné au public en France ne dépasse pas le niveau consensuel : on suggère juste à la population de fermer le robinet pendant qu'on se lave les dents, ou de prendre une douche plutôt qu'un bain...

Comme le remarque l'Association Végétarienne de France : "Qui est au courant des recommandations, en termes d'alimentation, de la conférence sur l'eau tenue en 2004 sous l'égide du World Water Council et impliquant des experts du monde entier ?..." (World Water Council, 2004 : Conference Synthesis ). Les voici :

  • "Il faudrait utiliser les médias pour populariser le concept d'eau virtuelle et dire clairement aux gens que se nourrir en bas de la chaîne alimentaire aide à économiser l'eau.
  • Les hôtels, les compagnies aériennes, les organisateurs de conférences, etc. devraient offrir des choix végétariens parmi leurs menus et concevoir une variété de plats végétariens, de façon que les gens commencent à développer un goût pour la nourriture végétarienne.
  • Les chefs cuisiniers du monde entier devraient échanger des recettes végétariennes et les rendre disponibles pour tous. Par exemple, il existe des milliers de plats végétariens très agréables, dont les personnes ne vivant pas en Asie du Sud (où la population est à dominante végétarienne) n'ont jamais entendu parler".

En conclusion, les économies d'eau de loin les plus efficaces à réaliser ne sont pas les surveillances du robinet, ni les suppressions des bains, mais bien le changement du contenu de notre assiette !!

 

Sources : Site internet de GoVeg : "Wasted resources" ; Fiches pratiques de l'Association Végétarienne de France : "Le problème de l'eau" ; "Végétarisme et environnement"

 

Cliquez sur les titres ci-dessous pour accéder aux articles expliquant pourquoi être végétarien, végétalien ou vegan permet de préserver l'environnement :

  1. Effet de serre et réchauffement climatique !
  2. Pollution à grande échelle !
  3. Gaspillage de l'eau !
  4. Déforestations massives, gaspillages des terres, OGMs...
  5. Conclusion : Le véganisme... c'est vraiment bon pour la planète !

RETOUR PAGE PLANETE

 
  
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"En France, passer pendant UNE SEULE JOURNEE, de l'alimentation 'standard' à une alimentation purement végétale, permet d'économiser de façon théorique 5.400 L d'eau, permettant ainsi symboliquement d'offrir à une autre personne dans le monde la quantité d'eau à laquelle elle a droit. Théorie qui deviendrait réalité si les habitudes alimentaires se mettaient à changer vraiment" - AVF : "Le problème de l'eau"