Pour les Animaux, les Etres Humains & la Planète 
line decor
  
line decor
       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   

Et les élevages "bio" ou "en plein air"... ?

Derrière les images bucoliques... une triste réalité !

 

Bien que certains élevages "BIO" ou "en libre parcours" puissent générer moins de souffrances que leurs équivalents industriels, il ne faut pas oublier que ces animaux restent toujours considérés comme des "produits de consommation" (de la viande sur pattes), avec une recherche de profit et de rentabilité, toujours au détriment de l'animal (voir ci-dessous).

Par ailleurs, même si les animaux étaient élevés de la manière la plus "humaine" possible, ils seraient encore victimes de la violence des manipulations, de la souffrance lors des transports, et il faut se rappeler que la cruauté, la souffrance et l'horreur de l'abattoir est toujours au bout de la route... (Voir par exemple cette vidéo de 3mns : "Abattage de poules")

Le plus grand danger de ces élevages dits "humains", c'est qu'ils donnent bonne conscience aux "consommateurs", qui sans vraiment le savoir, cautionnent ainsi cette cruauté et cette souffrance intenses:

  • La triste réalité des poules, poulets ou dindes "élevés en plein air" : En réalité, les volatiles sont gardés dans de grands hangars, au sol, avec une densité de 9 à 12 oiseaux au m2 ! L'accès à l'extérieur est refusé, sauf 3 heures par jour, où la plupart du temps, les poules n'ont d'autres possibilité pour se dégourdir les pattes que de se suivre en file indienne dans un étroit couloir grillagé. Le débecquage est courant dans ces types d'élevages aussi ! Et les pauvres corps malmenés par le confinement et la suralimentation, souffrent et s'épuisent. Et que l'élevage soit bio ou pas, ne change pas grand chose, puisque c'est la santé humaine qui est ici seule prise en compte. Et cela permet au producteur d'axer sa propagande sur "des poules heureuses", en montrant même parfois la photo d'une belle poule toute seule dans un grand champs de verdure !...
  • L'élevage en "libre parcours" : C'est déjà mieux, quoi que... Ce type d'élevage, qui peut aussi être BIO, existe notamment pour les vaches laitières, les veaux "de boucherie", les volailles... La réglementation européenne oblige normalement à un accès continuel à un terrain vaste, recouvert en partie de végétation. Mais l'animal reste un produit, le productivisme prime, et dans la plupart des cas, les animaux subissent toujours d'atroces mutilations (testicules des chapons arrachés à vif par exemple), des souffrances profondes dûes à une exploitation contre nature (lait, oeufs), et tout animal peu ou pas assez productif sera éliminé... :
  • Extermination des poussins mâles : Dans les élevages de poules pondeuses dits "humains", les oeufs fécondés sont d'abord séparés des autres, puis comme dans les élevages industriels, à leur naissance, les poussins mâles sont automatiquement exterminés : ils sont collectivement gazés, ou électrocutés, ou bien étouffés dans des sacs, hâchés vivants, ou encore écrasés sous un rouleau compresseur...
  • Cruelle exploitation des vaches laitières : Comme dans les élevages industriels, les vaches laitières dans ces élevages dits "humains", sont surexploitées : Elles subissent là aussi d'épuisantes grossesses à répétition, le plus souvent par insémination artificielle, et sans aucun respect pour elles et pour leur corps. Leur petit veau leur est enlevé presque tout de suite après sa naissance (il faut bien garder le lait bio pour les humains !), ce qui provoque une profonde détresse émotionnelle pour la mère comme pour son petit (chacun appelle l'autre, souvent pendant plusieurs jours...). Ici encore, elles doivent donner du lait, dans des proportions contre-nature ! Et quand elles ne sont plus "rentables", elles sont entassées dans des camions, transportées jusqu'à l'abattoir pendant de longs trajets, presque toujours sans eau, sans nourriture, sans repos, et exposées aux températures extrêmes... Et puis c'est l'enfer de l'abattoir...
  • Et là encore, que deviennent les petits veaux... ? : Les veaux femelles remplacent les vaches laitières moins productives (qui pendant ce temps là sont transformées en steak hâché... bio !). Les veaux mâles quant à eux sont soit tués immédiatement pour leur viande et leur cuir, soit élevés pour leur viande au sein de l'élevage, soit, le plus souvent, ils sont vendus et renvoyés dans le circuit industriel de la viande (voir Elevages Industriels).
  • L'horreur de l'abattoir... pour tous ! : Les violences et la cruauté lors des transports, des manipulations, et en particulier à l'abattoir sont réellement insoutenables, et sources de souffrances intenses tant physiques qu'émotionnelles pour les animaux : Ces vaches, veaux, cochons, poules et poulets... qui portent un label d'élevage dit "humain"... sont tués dans l'horreur, comme les autres : A leur arrivée à l'abattoir, ceux qui ne peuvent plus marcher sont violemment trainés sur le sol par une patte, puis ils sont tous poussés avec brutalité (ils résistent les bougres !) dans d'étroits couloirs... puis, sous les yeux terrorisés des suivants : ils sont étourdis par des moyens générant beaucoup de souffrance (comme l'électricité par exemple), et pas toujours efficaces (dans ce cas l'animal souffre le martyr, et reste conscient...), puis ils sont pendus à l'envers par une patte sur des crochets, ils sont ensuite égorgés... et certains d'entre eux sont démembrés alors qu'ils sont encore pleinement conscients !!! Soyez témoins, et vraiment informés : Vidéos : "Un abattoir de bovins en France" (2007) ; "Un abattoir de lapin en France" (2007) ; "La misère des cochons" ; "Dans les couloirs de la mort" ; "Abattoirs sanguinaires"

Pour en savoir plus sur les élevages "humains", vous pouvez aussi lire cette Lettre de la part d'un monde végétalien (Peaceful Prairie Sanctuary), qui vous racontera l'histoire et le vécu d'une vache bio, d'un veau bio et d'une poule bio...

 

DES ALTERNATIVES EXISTENT... ON PEUT FAIRE LE CHOIX DE LA COMPASSION :

Les végétaliens et les vegans font le choix de ne plus manger d'animaux, d'oeufs ou de lait... qu'ils soient bios ou pas ! Les protéines animales sont avantageusement remplacées par les protéines végétales. Cependant, si l'on choisit de passer par le végétarisme dans une première étape, il vaut déjà mieux choisir les oeufs et le lait en provenance d'élevages dits "biologiques" ou "en libre parcours", mais sans se raconter pour autant des histoires sur le bien-être des animaux... C'est juste "moins pire"... Et pour vous en convaincre (ou renforcer votre motivation !), n'hésitez pas à visualiser les vidéos sur les transports et l'enfer des abattoirs... "BIO" ou pas, tous les animaux d'élevages y ont droit !!

 

Cliquez sur les titres ci-dessous pour accéder aux articles concernant la souffrance du peuple animal sur notre planète :

  1. Expérimentation animale (et méthodes de substitution éthiques et plus fiables)

 

RETOUR PAGE ANIMAUX